lundi 18 mai 2020

Lockdown Diary - fond des mers du sud pour des natures mortes confinées - Paris ...


début avril 2020
vers le jour 15 / sur la table de la cuisine


Lorsque je commence un carnet, je peins toujours mon matériel et ma palette sur la première page. Cela permet de se souvenir du temps et du lieu de ce carnet. Lorsque l’on est en voyage, cette page peut-être un peu « exotique » avec quelques accessoires symboliques. Pour ce voyage particulier, dans mon intérieur confiné, j’ai établi un petit système simple : la boîte d’aquarelles, les pinceaux et les pinces sont sur un petit plateau aux motifs de flamands roses. Je le trimballe de pièces en pièces en fonction des sujets que je souhaite peindre.
J’utilise toujours la même gamme colorée, douze couleurs, White Nights de Nevskaya Palitra qui me permettent de créer tous les mélanges possible.
Ce vert d’eau de la table sera probablement un fond intéressant pour mettre en valeur les objets qui vont s’y retrouver au fur et à mesure des jours.


27 avril 2020 - 9h33
Jour 42 / sur la table de la cuisine


Ce matin, j’ai entamé le quatre-quarts avec mon café. Il reste quelques fraises que je mangerai plus tard. Je relève le challenge des Usk Talks de Urban Sketchers et Roisin Cure de peindre ce que l’on a cuisiné, directement à l’aquarelle, sans esquisse préalable. Le challenge ne sera pas de « peindre » pour moi mais plutôt le choix du sujet. Comment donner de l’intérêt à un simple gâteau, sans fioriture, ni décoration ? C’est la couleur de la table qui permet de mettre en valeur le cake : un jeu subtil de contrastes colorés, plutôt complémentaire (bleu-vert / ocre-orangé). Le blanc du papier circule par touches de tailles variées à l’intérieur de la composition. Les motifs de la vaisselle se déploient en arabesques de camaïeu de bleus.
Je trouve beaucoup de plaisir à construire l’espace « confiné » de cette nature-morte en essayant de lui insuffler un peu de vie et de vibration. Même si les espaces complexes me manquent, je parviens à trouver des compositions intéressantes dans des sujets anodins.
L’aquarelle est terminée, le café est froid…


9 mai 2020 - 10h42
Jour 54 / sur la table de la cuisine


Le Commandant Cuistot nous propose cette semaine un « Brunch à New-York » : Fluffy pancakes, healthy salad & thé chelou. J’ai simplement cuisiné les fluffy pancakes… Un peu galère, la cuisson mais bon, j’ai quelque chose de pas mal, notamment à peindre ! J’adore ces couleurs, ocre-jaune, orangé avec des ombres portées violacées. C’est intéressant de se rapprocher des détails et d’exprimer les mêmes contrastes colorés que dans un grand paysage. Je cherche des vibrations et des harmonies colorées dans ces sujets qui semblent si simples. Pourtant ils sont riches en couleurs. Je peins aussi rapidement que si j’étais en extérieur, il faut garder l’idée du mouvement et de la dynamique de la lumière pour ne pas tomber dans du « trop bien fait » ou « trop bien fini ». En général, cela plombe la composition et on perd l’expression vitale.

[aquarelles 21x60cm sur carnet Hahnemuhle aquarelle - Marion Rivolier ]

#uskparisathome
#uskathome
#usk