dimanche 26 juin 2022

Lille, rencontre (attendue) nationale Usk France - Day 2



Le dimanche, la pluie tombe drue, j’ai le mince espoir que cela cesse mais j’organise quand même un programme à l’abri pour la journée.
Entre les deux gares Flandres et Europe, il fait humide mais l’eau ne coule pas sur l’aquarelle. Les grandes arches des ponts sont impressionnantes et créent une sorte d’écrin au Jardin des Géants à l’arrière-plan. Les pigeons côtoient les passagers pressés d’attraper leur train à la gare Lille Europe. Mon pot en carton ne tient pas le coup et se vide peu à peu par le fond sur le banc. Cette histoire d’oubli de pot à eau va vraiment poser un problème tout le week-end…
                 

Je me dirige vers le Tripostal, il y a une superbe expo « Les Vivants » en partenariat avec la fondation Cartier. Le matin, je prends le temps de visiter l’exposition. C’est le soir, en revenant, que je m’installe dans le hall pour peindre cette vue flashy au premier plan avec l’installation de Tony Oursler au fond. Ce n’est pas une entreprise facile mais j’y prends un plaisir fou. Les enfants courent dans tous les sens, on n’a vraiment pas l’impression qu’ils sont au musée.
 
           

Ensuite, départ pour Roubaix, La Piscine doit être inondée vu ce qui tombe depuis ce matin! Je suis humide des pieds à la tête. Le musée n’est pas encore noir de monde mais cela ne saurait tarder. Je m’installe sur le bord d’un banc en équilibre instable, avec l’eau dans une main et le pinceau dans l’autre. Je peins super vite, presque en apnée, car je sais que je peux être interrompue à chaque instant, seules les techniques sèches de dessin étant autorisées dans le musée. Les reflets dans l’eau de la grande rosace en forme de soleil, sont magnifiques, l’éclairage du musée est soigneusement étudié pour donner l’impression que le soleil brille à l’extérieur. Soudain, les cris des enfants prêts à se baigner, résonnent dans tout l’espace. On s’y croirait. Je m’imagine mettre mon maillot et mon bonnet de bain et plonger dans le grand bassin. Les sculptures évoquent, pour certaines, des baigneuses et des athlètes. Les cabines sur les coursives cachent et révèlent à la fois des tissus, vêtements et céramiques.
 


Ce musée est un enchantement. Je m’installe à l’extérieur pour peindre la façade, « La Piscine » est inscrit en pochoir blanc sur la brique rouge orangée. Avec le vert acide de la pelouse, cela crée un beau contraste de complémentaires. L’arbre violacé à droite offre une superbe harmonie colorée. Le ciel est plombé et les valeurs sont atones, peu de contrastes de valeurs, alors il faut compenser avec des contrastes de couleurs pour exprimer l’espace et sa profondeur.
Malheureusement, j’entends un grondement de tonnerre au loin, quelques grosses gouttes commencent à tomber de manière intermittente. Il reste deux minutes de sursis au sec, après ce sera le déluge. Je remballe tout très vite et je cours m’abriter sous l’auvent d’un immeuble.
Décidément, c’est une journée sans arrêt interrompue.
 


En fin de journée, le train a une heure de retard, avec Christel, on s’attaque donc à « Simone », l’installation de Joana Vasconcellos. Je l’avais déjà peinte au Bon Marché. Ici, la lumière est dure et les tissus blancs paraissent un peu sales. Je travaille en réserve pour faire ressortir au maximum les formes tentaculaires de la pieuvre géante. La complexité de l’espace en arrière plan est un challenge, je dois simplifier au maximum.
Le train va partir avec quelques minutes d’avance sur le retard … il faut se dépêcher … encore une aquarelle inachevée.

[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

mercredi 22 juin 2022

Lille, rencontre (attendue) nationale Usk France - Day 1

                   

Samedi matin, j’arrive à Lille juste après la photo de groupe. Je mets trois quart d’heure à atteindre la médiathèque car je suis arrêtée à plusieurs reprises par des Sketchers que je connais. Ça y est, on est dans la place et Lille est remplie de desinateurs-trices urbain.e.s. C’est une joie que nous attendions tou.t.e.s avec impatience.
Avec Christine, nous découvrons la Vieille Bourse et ses bouquinistes, nous papotons tellement que j’ai du mal à me concentrer : aucune des fenêtres n’est calée avec les arcades et colonnes en dessous. Les fenêtres sont posées de manière aléatoire aussi… bref peu de concentration et beaucoup de discussion. Cela fait tellement longtemps que l’on ne s’est pas vues.



Dans l’après-midi, après ma dédicace au Furet du Nord, je tombe sur la Marche des Fiertés qui bloque le boulevard. Impossible de traverser, je décide donc de la croquer vite fait. Mon souci est que j’ai oublié mon pot à eau à Paris et que ça va être galère de suivre la marche comme cela. Je vide mon pinceau à réservoir dans ma palette et je me lance dans la fête ! C’est un peu n’importe quoi mais les gens sont marrants, de bonne humeur et vraiment sympa. Alors peu importe le résultat, ce qui compte, c’est de sentir la chaleur du soleil sur sa peau et la bienveillance et le partage tout autour.

À la fin de la marche, en attendant Stéphanie (que je n’ai jamais réussi à rejoindre dans le cortège), je capture l’éléphant gonflable à la volée. Aussi vite apparu, aussi vite disparu... Une jeune femme me demande si elle peut mettre un coup de pinceau sur mon dessin, j’accepte (en flippant un peu, j’avoue) en lui indiquant le drapeau arc en ciel à compléter. Elle est tellement proche de moi, que l’espace d’un instant, j’ai l’impression qu’elle va m’embrasser.
 


La journée se termine avec le grand repas Usk France, sans faire de dessin mais en rencontrant des têtes connues et plein de nouvelles.

[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

dimanche 19 juin 2022

Dernière dédicace de la saison au Festival Livres en Seine le 26 juin ...



Je serai dimanche 26 juin 2022, à l’invitation de mon amie artiste Brigitte Lannaud Levy, au festival Livres en Seine au Parc nautique départemental de l’île de Monsieur.
Nous serons dans le Coin des Artistes, elle y présentera ses façades de librairies et moi, mon livre « Capturer l’âme d’un lieu par la forme et la couleur à l’aquarelle » (éditions Eyrolles) que je vous dédicacerai.
En partenariat avec le festival, nous organisons aussi une rencontre Urban Sketchers Paris pour dessiner ensemble.

Alors, vous venez ?

PS : Il y aura aussi quelques petits formats d'aquarelles originales pour fêter cette dernière dédicace de la saison.

Les libraires en Seine fêtent les dix ans de leur prix littéraire. A cette occasion, ils.elles organisent une journée festive, littéraire et artistique en bord de Seine, le 26 juin sur l’Île de Monsieur (Sèvres) gratuite et ouverte à tous de 14h à 20h
Parc nautique départemental de l’île de Monsieur
4, rue de Saint Cloud, Sèvres
Métro : Pont de Sèvres / Tram et Bus : Musée de Sèvres

jeudi 16 juin 2022

Un week-end en Provence à Saint-Étienne-les-Orgues / part 2 ...

Dimanche matin très tôt, je m’engage dans une aquarelle depuis le dernier étage de la maison, une vue sur les toits, le clocher de l’église, au son des oiseaux, pigeons, étourneaux et hirondelles qui virevoltent sans arrêt. La lumière est bien douce sur le ciel aux traces de rosées qui s’effacent peu à peu.
Je quitte le nid douillet pour marcher un peu, et je tombe au bout du village, sur un superbe champ de coquelicots. C’est la pleine saison et je balance des taches rouges partout sur mon papier, un vrai régal !


Finir sur ces coquelicots est prometteur d’une journée bien remplie, je l’espère !

[ aquarelles 40x30cm, 36x48cm, 15x20cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

mardi 14 juin 2022

Un week-end en Provence à Saint-Étienne-les-Orgues / part 1 ...



Aller en festival en Provence sans prendre le temps de dessiner, cela m’est arrivé il y a quelques semaines et c’était trop frustrant. Alors cette fois-ci à Saint-Étienne-les-Orgues, impossible de renoncer à nouveau à peindre. Arrivée le vendredi après-midi, je suis bien résolue à peindre ma première aquarelle le jour-même. Après l’installation de l’exposition pour le festival Bleu-en-Lure, avec Charline et Sylvain, nous faisons un tour dans le charmant village, mélange d’architecture colorée et de végétation vert-printemps. C’est le pigeonnier que nous choisissons. Les ombres sont tranchantes et structurent la profondeur de l’espace. C’est un doux moment suspendu où on oublie un peu que l’on va passer le week-end à bosser …
 


Le lendemain matin, c’est le jardin de mon hôte que je peins, c’est un échauffement très relaxant pour la longue journée qui s’annonce. Au milieu de la journée, très peu de monde à l’expo alors je quitte mon poste quelques minutes pour m’imprégner du panorama et des montagnes lointaines. La vallée de Lure est très bleutée au lointain .. n’est-ce-pas le nom du festival Bleu-en-Lure ?



Le soir, ce sera un Drink & Draw joyeux avec les copaines Charline, les deux Christian, Véro, Anne, Sandra et Margot au bar PMU tenu par deux phénomènes ! On s’est bien marré en tout cas.




[ aquarelles 40x30cm, 36x48cm, 15x20cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

vendredi 10 juin 2022

Sortie officielle de ma nouvelle collection de livres : SUR LE VIF ...


Ce week-end à Saint-Étienne-les-Orgues, j’ai présenté le premier ouvrage d’une nouvelle série intitulée « Sur le vif ». Ce sera une collection, en textes et en aquarelles, dans un format unique, 20x15cm.
Le premier de la série est « Artiviste ».

 

C’est le témoignage de quatre années d’actions climat, manifs et marches. J’ai voulu le sortir en exclusivité ici pour pouvoir exposer les aquarelles originales en même temps que le livre. Certains visiteurs sont passés devant moi le regard vide en se demandant probablement qui était cette hurluberlue qui peint debout en marchant ou à reculons … par contre celleux qui sont intéressé.e.s conversent longuement avec moi. C’est un véritable plaisir d’échanger sur les notions de justice sociale et climatique, de trouver du sens à proposer ce nouveau regard en dessin, témoignage de notre actualité et de notre histoire en marche.



Merci à tou.t.e.s les visiteur.ses qui m’ont fait réfléchir et penser que tout cela n’est pas vain.Ensemble, on est fort.

SUR LE VIF
ARTIVISTE
un livre de 134 pages - format 15x20cm - imprimé en Italie sur papier recyclé - parution mai 2022

lundi 6 juin 2022

Atelier Premiers pas en Direct Watercolor : Capturer l’espace en valeurs colorées / Lourmarin

 

J’exposerai au salon du Carnet de Voyage à Lourmarin les 10 et 11 septembre 2022 .

Je vous y propose un atelier en extérieur :
Capturer l’espace en valeurs colorées / premiers pas en Direct Watercolor
Explorer l’espace au fil du pinceau directement à l’aquarelle. Apprendre à observer, analyser, interpréter et raconter sa propre histoire. Directement au pinceau, sans dessin préalable, sur un carnet de croquis. Explorer les possibilités de l’aquarelle pour composer, cadrer, explorer les valeurs et contrastes colorés, peindre avec le vide et apprendre à faire des choix.

Samedi 10 septembre de 11h30 à 13h30 // Coût : 30 € – durée 2H – ADULTES 
Pour s'inscrire, c'est par mail, directement auprès de moi : marionpro.rivolier [at]gmail.com

lundi 30 mai 2022

Dédicace le 4 juin au Furet du Nord à Lille ...


Je suis invitée à faire une dédicace le 4 juin de 14h à 16h à la librairie Le Furet du Nord à Lille :
"Dans le cadre de la Rencontre nationale Urban Sketchers France à Lille (du 3 au 6 juin), nous avons le plaisir de recevoir l'artiste Marion Rivolier pour la dédicace de son livre "Capturer l'âme d'un lieu par la forme et la couleur à l'aquarelle" aux éditions Eyrolles.
Le mouvement international des Urban Sketchers (USK), fondé en 2007, a pour vocation de favoriser la pratique du dessin in situ d’après observation directe, et de créer des liens entre les croqueurs.euses lors de rendez-vous réguliers ! Lancez-vous, vous aussi !"

Au plaisir de vous y retrouver.

Librairie Le Furet du Nord
15 Place Charles de Gaulle 
59000 Lille

samedi 28 mai 2022

STAGE : Capturer la chaleur du Sud en valeurs et en couleurs / Nice / 15 au 17 août 2022


STAGE : Capturer la chaleur du Sud en valeurs et en couleurs – 15 au 17 août 2022
Nice

En trois jours, Marion Rivolier vous propose d’explorer Nice, les paysages et les flux marins au fil du pinceau et de la couleur à l’aquarelle.
Il s’agira d’apprendre à observer, analyser, interpréter et raconter sa propre histoire sur les lieux traversés.Nous travaillerons, directement au pinceau, sans dessin préalable, sur un carnet. Nous explorerons les possibilités de l’aquarelle pour composer, cadrer, travailler le mouvement, explorer les valeurs et contrastes colorés, peindre avec le vide et apprendre à faire des choix.
Nous apprendrons à envisager l’espace en larges masses colorées plutôt qu’en lignes et en contours. Il s’agira d’être à l’écoute de son sujet pour en exprimer l’essence rapidement mais sans précipitation.
Nous ne nous encombrerons de faire un joli dessin ou d’obtenir un beau résultat. Il s’agira d’expérimenter, de se tromper, de faire des erreurs et de progresser dans la compréhension du geste, de la couleur, des valeurs et de la profondeur.

du lundi au mercredi de 10h à 17h (6h par jour)
Pour demander le programme complet et s'inscrire, écrire à : marionpro.rivolier[at]gmail.com

mercredi 25 mai 2022

STAGE : Capturer les flux urbains en valeurs et en couleurs / Paris / du 4 au 6 août 2022



STAGE : Capturer les flux urbains en valeurs et en couleurs – du  4 au 6 août 2022
Paris
En trois jours, je vous propose d’explorer Paris, l’espace urbain, les bâtiments et les flux au fil du pinceau et de la couleur à l’aquarelle.
Il s’agira d’apprendre à observer, analyser, interpréter et raconter sa propre histoire sur les lieux traversés.
Nous travaillerons, directement au pinceau, sans dessin préalable, sur un carnet. Nous explorerons les possibilités de l’aquarelle pour composer, cadrer, travailler le mouvement, explorer les valeurs et contrastes colorés, peindre avec le vide et apprendre à faire des choix.
Nous apprendrons à envisager l’espace en larges masses colorées plutôt qu’en lignes et en contours. Il s’agira d’être à l’écoute de son sujet pour en exprimer l’essence rapidement mais sans précipitation.
Nous ne nous encombrerons de faire un joli dessin ou d’obtenir un beau résultat. Il s’agira d’expérimenter, de se tromper, de faire des erreurs et de progresser dans la compréhension du geste, de la couleur, des valeurs et de la profondeur.

du jeudi au samedi de 10h à 17h (6h par jour)
Pour demander le programme complet et s'inscrire, écrire à : marionpro.rivolier[at]gmail.com

mercredi 18 mai 2022

Coucher et lever de soleil sur Eaunes...


Profiter de chaque instant pour capturer un peu de beauté est une des mes obsessions. Je ne peux résister à un coucher de soleil qui offre un ciel en dégradés rosés. Le pin géant déploie ses branches en contre jour. C’est une peinture chinoise qui évolue devant mes yeux. Trop d’humidité sur mon papier, les couleurs se mélangent contre ma volonté, les traînées d’ombres avancent sur le papier comme une toile d’araignée.


Le lendemain matin lorsque j’ouvre les volets, je suis émerveillée par le troncs et les branches tortueuses de la vigne vierge. Je me lance dans ses méandres sous la lumière blafarde du petit matin. Je suis les branches, m’emmêle dans les bifurcations et découvre, l’un après l’autre, les petits bourgeons. Tout cela au son du chant des oiseaux, apaisant avant une journée bien chargée.

[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

samedi 14 mai 2022

L’Inévitable Rébellion, porte Saint-Denis pendant trois jours / part 2 ...

           

Le lendemain, l’action a tenu. A ma grande surprise, je ne vois plus de forces de l’ordre en arrivant. Le carrefour est toujours bloqué mais devient une sorte d’agora géante avec des conférences, des assemblées citoyennes et des temps d’échange et de partage en petits groupes.

Suivant Extinction Rebellion, « 1500 rebelles ont pris position dans Paris pour une occupation et créer un moment démocratique et une agora pour imaginer une alternative, un monde différent et exiger de véritables actes de la part de nos dirigeant.es contre la catastrophe climatique et écologique en cours et à venir. »


L’ambiance est détendue, je peux m’installer face aux bottes de foin, espace pris par le FDO la veille… Nous continuons à discuter avec les rebelles, certain.e.s nous rejoignent pour dessiner.
Un des moments forts de la journée est le déploiement d’une immense bannière rose sur la Porte Saint-Denis. Cette image marquera médiatiquement cette inévitable rébellion. C’est aussi une force de ce mouvement, c’est de créer des images fortes dans la ville pour appeler les médias à parler de la crise climatique et des changements nécessaire à la survie des espèces.

Désobéir avec Amour et Rage

[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

mardi 10 mai 2022

L’Inévitable Rébellion, porte Saint-Denis pendant trois jours / part 1 ...

Samedi 16 avril, j’ai participé à L’Inévitable Rébellion depuis le début. Les différents groupes sont arrivés porte Saint-Denis et très rapidement, les rebelles ont mis en place des bottes de foin au milieu des quatre rues pour bloquer la circulation. Les bloqueurs sont en place et les artivistes déploient les drapeaux et banderoles. C’est une banderole rouge sang avec inscrit « le monde se meurt - construisons le prochain » qui sera l’emblème du début de cette action.


Mise en place du blocage, puis installation au fur et à mesure de la journée, j’ai suivi en dessins, sur le vif, toutes les étapes. Entre légère angoisse et joie d’être là, de rencontrer, discuter, partager, j’ai enchaîné les aquarelles dans une sorte d’accordéon géant. Les forces de l’ordre sont là depuis les premières minutes, elles jaugent, inspectent, intimident puis restent en place jusqu’au soir aux quatre points de blocage.



Rejointe par Mat let en fin de matinée, nous avons partagé notre manière de raconter le monde, par le dessin, avec les rebelles. Certain.e.s apporteront leurs carnets de croquis le lendemain, on l’espère.

Cette action de l’entre-deux tour des élections présidentielles veut :
- Dénoncer l’inaction écologique de nos dirigeant.e.s
- Demander la création d’assemblées citoyennes pour que nous ayons voix au chapitre
- Réaffirmer notre croyance en un monde solidaire et notre rejet des discours de haine.

Amour et Rage

[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

samedi 7 mai 2022

Festival Bleu en Lure les 14 et 15 mai ...



Je participe au festival de Carnets de Voyages à Saint-Etienne-les-Orgues les samedi 14 et dimanche 15 mai avec près de 25 autres artistes. Je présenterai mon projet "Sur le Vif" pour la première fois.
Nous parlerons engagement et justice climatique.
J'espère vous y rencontrer.
A bientôt,



EXPOSITION CARNETS DE VOYAGES
Saint-Etienne-les-Orgues
Samedi 14• Dimanche 15 mai



samedi 30 avril 2022

MEDOUSA de Rétro à Molitor ...



La nuit tombe sur la piscine Molitor. L’équipe de tournage fait ses repérages et répète les mouvements de caméra. Je regarde la méduse qui s’éclaire lentement. Les nuages sombres créent un fort contraste avec l’ocre jaune des coursives de la mythique piscine Molitor.
Je me lance, la nuit n’est pas complètement tombée et je sais que cela est risqué de commencer à peindre maintenant. La méduse n’est pas encore dans son habit de lumière et l’ambiance va changer sans arrêt jusqu’à la nuit. L’eau scintille d’éclats fluos, des gens se baignent. L’eau doit être chaude car il fait très frais dehors. Le vent se lève, une bise froide qui donne du mouvement à la méduse.



Je monte ensuite sur la coursive pour capturer la méduse dans toute sa longueur. Il y a des rafales de vent, je crois que ça ne va pas être une partie de plaisir… je mets en place la forme générale de la méduse en réserve, l’ombre autour pour la faire apparaître. Plus je la regarde moins je vois mes couleurs. Les lumières LED transforment complètement la perception des pigments, je vois du turquoise à la place d’une ombre indigo. Je cherche à créer un rose et je vois un rouge vermillon. Même le ciel est devenu vert ! C’est très difficile d’aller au bout, mes doigts sont gelés et mes yeux me trompent. Je pose quelques dernières touches et je rentre me réchauffer, un peu frustrée mais contente d’avoir pu peindre cette installation avant son démontage.

[ aquarelles 36x48cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

samedi 23 avril 2022

Festival Vent Debout #5 le 30 avril et le 1er mai ...

 


Bonne nouvelle, nous continuons à faire voyager le projet "Voyage autour de ma cellule".
Il sera présenté au festival Vent Debout à Suze la Rousse les 30 avril et 1er mai.

Je vous parlerai de cette aventure collective au centre Pénitenitiaire Paris La Santé avec David Rivolier et Mat Let. 
Le film Frontière(s) sera présenté le dimanche 1er mai à 10h30 et suivi d'un échange avec nous.

J'espère vous y retrouver.
...
festival VENT DEBOUT des Carnets de voyage # 5
salle des fêtes - Suze la Rousse
Route de Bollène
26790 SUZE LA ROUSSE
Samedi de 14h à 19h – Dimanche de 10h à 18h
ENTREE LIBRE - Petite restauration sur place

Un projet de Urban Sketchers Paris
avec Claire Archenault, Marielle Durand, Brigitte Lannaud Levy, Mat Let, Tula Moraes, Marion Rivolier, David Rivolier et Carole Charbonnier.

dimanche 17 avril 2022

Dédicaces au festival du Livre Paris les 23 et 24 avril, stand 1115 Eyrolles ...

J'aurai le plaisir de dédicacer de mon livre "Capturer l'âme d'un lieu par la forme et la couleur à l'aquarelle" au Festival du livre de Paris au Grand Palais Éphémère.

RDV sur le stand 1115 des éditions Eyrolles au Festival du Livre de Paris, le samedi 23 avril de 16h à 20h et le dimanche 24 avril de 14h à 16h.

Pensez à réserver votre entrée, le salon est gratuit mais nécessite un billet d'entrée.
Au plaisir de vous y retrouver,

Illustrations pour Festival du livre Paris : © SimonLandrein
INFOS SALON
Voici les grandes nouveautés pour cette toute nouvelle édition :
le salon est désormais GRATUIT sur inscription
il a lieu au Grand Palais Ephémère sur le Champ-de-Mars (Place Joffre, 75007 Paris) dans de grandes amplitudes horaires : 10h-22h vendredi et samedi, 10h-18h dimanche
L’association Paris Librairies s’occupera de la vente de tous les ouvrages
De nombreuses animations sont prévues sur place et hors les murs
Pour des questions logistiques, il est demandé au grand public de se rendre au salon sans livre.

jeudi 14 avril 2022

A l’assaut de la Tour aux Figures sur l’île Saint Germain ...

            

À chaque fois que je pédale jusqu’à Sèvres, je passe devant la fameuse Tour aux Figures de Jean Dubuffet. Du coin de l’œil, je la reluque et je me dis qu’il faut absolument que je la peigne un jour.
C’est chose faite ! J’ai organisé une rencontre Usk Paris avec Stéphanie sur l’île Saint Germain, début du printemps, on imagine un temps doux et des bourgeons qui éclosent partout… Damned, alors qu’il faisait 22° le week-end précédent, il a neigé la veille et le vent du Nord glace les entrailles. Mais nous sommes des « Warriors » du dessin ou pas? Je pédale jusque là, j’arrive en retard (Stéphanie encore plus, bravo l’équipe ) mais je trouve quand même deux sketcheuses qui attendent sagement sur la passerelle. Après un repérage pour ne pas se retrouver en plein vent, nous choisissons un point de vue superbe sur la tour. Baignée par un léger soleil hivernal, elle nous offre ses lignes noires comme des serpentins qui zèbrent le ciel.
Je m’emmêle un peu entre les différentes zones mais personne ne va aller vérifier que j’ai bien dessiné chacune d’elle, non?

 
Pour la deuxième aquarelle je me suis éloignée pour envisager un point de vue panoramique. On sent le printemps, les verts sont acides et vifs, et le ciel changeant passe en un instant du bleu éclatant a une merveilleuse gamme de gris colorés.

[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]

samedi 2 avril 2022

12 mars 2022 . Marche Look Up ...

Amélie m’a proposé de participer à la marche Look Up en tête de cortège avec Alternatiba Paris. J’arrive en avance pour faire un repérage et préparer mon matériel . Je m’échauffe sur le premier dessin, sur la plateforme du camion le chanteur fait des balances. Les bénévoles s’agitent autour. Je suis présentée aux équipes, elles trouvent que c’est chouette de dessiner sur le vif .


Il va se mettre à pleuvoir pas deuxième aquarelle est constellée de gouttes je suis déçue mais je ne perds pas mon énergie . La marche a démarré, je me glisse dans le périmètre presse entre la banderole de tête et le camion. Je peins en marchant, quasi à reculons, c’est un peu fou. Le point de vue face à la tête du cortège est incroyable.


Je remonte ensuite le cortège je capture les lettres géantes de titrage de la marche. Les gens sont joyeux déterminés . Il y a beaucoup de jeunes avec des looks plus décalés les uns que les autres . Tout le monde danse et scande les slogans. Je croise des rebelles d’extinction rébellion. On à participé à plusieurs actions ensemble. Ils ont une brigade anti pub et démontent les abris jc decaux pour remplacer par de nouveaux slogans. J’adore cette action.




J’ai peint pendant 5 heures, tout au long de la marche, sur le vif. J’ai remonté et descendu le cortège plusieurs fois, j’en sors épuisée mais heureuse d’avoir eu le privilège d’être au plus près des militants et des revendications. 
Quel que soit notre mode d’expression et d’action, notre voix compte alors portons la haut et fort pour faire changer le système en profondeur.



[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ] 

dimanche 27 mars 2022

5 mars 2022 #standwithukraine ...


La place de la République est bardée de bleu et jaune ce samedi après-midi. Cela fait 10 jours que la Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine en envoyant ses troupes dans le pays. C’est un événement que je ne pensais jamais vivre, je suis bouleversée. La guerre n’est pas en France mais elle a des conséquences sur nos vies à beaucoup de niveaux.


Désemparée, ne sachant comment agir concrètement, je sors mon papier et ma boîte d’aquarelles. Je commence à peindre debout, les drapeaux , les passants et les amazones qui protestent en jetant du faux sang sur le sol. Je suis rejointe par d’autres dessinatrices. Nous tentons de déchiffrer les pancartes en ukrainien. Je jette frénétiquement du jaune et du bleu sur mon papier. 
C’est lorsque l’on publie nos dessins sur les réseaux que l’on comprend que cela aide les ukrainien.e.s de savoir que l’on pense à elles.eux et qu’on les soutient.



[ aquarelles 40x30cm sur papier aquarelle – ©Marion Rivolier ]