jeudi 30 juillet 2020

Les travaux avancent... Notre-Dame de Paris ...


J'avais oublié mais j'ai peint la cathédrale Notre-Dame de Paris quelques jours avant le début du confinement à Paris et je l'ai laissée en plan... elle a été abandonnée par tous.
Quelques mois plus tard, les travaux ont repris, un peu comme notre vie. Mais pas comme avant, avec des protocoles sanitaires et des obligations en tout genre pour protéger les autres et soi-même du virus.
Il n'y avait pas grand monde ce jour-là sur les bords de Seine, je prends plaisir à retrouver mes marques colorées dans ce Paris que je connais si bien.
Trois mois d'interruption de dessin sur le vif en extérieur m'offrent une nouvelle manière de regarder cette ville. Laissons notre regard nous guider et nous offrir de nouvelles aquarelles à peindre!


[aquarelles 21x60cm sur carnet Hahnemuhle et 36x48cm sur papier aquarelle – Marion Rivolier]

lundi 6 juillet 2020

Nos prisons imaginaires à la Conciergerie jusqu'au 12 juillet ...


"Voyage autour de ma cellule" l’œuvre de 9m², réalisée au sol s’est construite à partir des dessins des personnes détenues, mêlées aux croquis des Urban Sketchers Parisiens réalisés sur le vif au sein du centre pénitentiaire Paris la Santé entre le 4 février et le 17 mars 2020.

Nous avons passé six jours à La Conciergerie, les un.e.s après les autres, à construire cette œuvre suivant un protocole établi à l’avance : mise au courant suivant la maquette, peinture des ciels, encrages des murs périphériques, détails des immeubles, dessin des concertinas puis lettrage des noms de rue. Et enfin, mise en place des dessins pour finaliser la performance !
Les genouillères ont été très utiles car nous avons passé beaucoup de temps à genoux.


J’ai croqué quelques étapes de la performance au fur et à mesure.
Après avoir peint les deux grands ciels, j’ai dessiné au Brigitte en train d’encrer les murs d’enceinte ceinturant le plan de la prison de la Santé. Nous avons travaillé masqué pendant tout ce temps et nous portions nos tee-shirt Urban Sketchers Paris pour être reconnaissables.


C’est ensuite Claire qui a attaqué les dessins de « raccord » pour faire la liaison entre le mur d’enceinte et les dessins qui seront fixés à la fin. J’élargis mon point de vue, et l’on aperçoit à droite une jeune étudiant de Prép’art qui met en place tous les dessins de leur cellule.


Le dernier jour, tout est installé, la performance est terminée. Entre deux conversations avec les visiteurs, je m’amuse à peindre les colonnes et voûtes en ombres et en lumière de cette ancienne prison qu’est la Conciergerie. Nous avons même la visite du directeur de la Santé, intéressé et ravi du résultat. Nous espérons présenter ce projet et tous les dessins, photo et film dans une exposition. Affaire à suivre…
En attendant, nous présentons le résultat aux personnes détenues le 7 juillet suivi d’un nouvel atelier de dessin.

Les artistes Urban Sketchers Paris participants:
Claire Archenault
Marielle Durand
Brigitte Lannaud Levy
Mat Let
Tula Moraes
Marion Rivolier
Avec pour Paris La Santé:
BM, JF, Balti, Maicky, Burn-Man, Jay, Pedja, Salim, Guillaume, Sergio, Lyx.

Dix cellules ont été créées dans le même temps par des artistes, des collectifs et des étudiants en art. Elles sont présentées jusqu'au 12 juillet à La Conciergerie de 10h30 à 18h.

[ aquarelles sur carnet 21x60cm et sur papier 25x65cm ]